15 août 2009

Survivre.

Depuis trois ans, j’ai connu des bras avec des mains et au bout des caresses, j’ai eu une vie décousue de ce coté là. Et rien de plus normal finalement quand on a été fidèle chaque jour d’une vie commune qui dura vingt ans… un jour je me suis réveillée en me demandant à qui je devais être fidèle ? À moi-même ou au père de mes enfants ? C’est ainsi que mon futur se mit en place… Je décidai d’être fidèle à moi-même avant d’être infidèle, je redevenais moi-même. Mais ce n’est pas si simple que cela. On ne se quitte pas à vingt ans pour se retrouver à quarante. On est plus la même personne. On a changé. On doit se réapprendre. C’est ainsi en pauvre gourde que je suis que j’ai cru qu’on pouvait quitter un homme qu’on aime parce qu’on ne s’aime plus soi.

Je ne le regrette pas. Mais j’en souffre. J’en souffrirais jusqu’à ce que je retrouve la caresse d’une main dont je reconnaitrais les gestes sans les avoirs pourtant déjà vus…

Les mains de certains hommes sont des promesses cachées. Elles portent des secrets invisibles, et parlent un langage qui appelle mon corps tout entier. Bon dieu que certaines sont belles et diablesses. Je sais cela. Je sais. Aujourd’hui après m’être frottée à tant de caresses sans lendemains, je survis. Et me méfie comme un chat sauvage refoulé par la main de l’homme. J’ai mal des mes blessures.

Posté par InkRed_ible à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Survivre.

Nouveau commentaire